Le P’tit club labellisé

 
 
 
 
Le CADEF (Comité départementale Enfance Famille) publie régulièrement sur le site de la préfecture des Deux-Sèvres des informations sur la famille et la parentalité. (http://www.deux-sevres.pref.gouv.fr/fichiers/cadef/infoparentalite.htm)
 
Dans son numéro 4 de cet été 2007, sur sa page d’info Parentalité, outre les divers informations, vous pouvez y découvrir,  qu’une de nos associations forsitaines, « Le P’tit Club » est cité comme projet  REAAP labellisé 2007.
 
Les REAAP sont des Réseaux d’Ecoute, d’Appui et d’Accompagnements des Parents.
Il nous a semblé intéressant d’interviewer les fondatrices de cette association,  Susanne SCHMITT et Valérie RIVET, sur les apports d’une telle labellisation.
 
Communedefors.fr :
Votre association regroupe des enfants de 0 à 3 ans, accompagnés par leurs parents ou grands-parents et propose des ateliers d’éveil pour les enfants en les préparant à l’école maternelle. Comment s’est fait cette démarche auprès du CADEF ? Et quels apports pour votre association ?
 
Suzanne SCHMITT :
La médiatrice familiale du CADEF m’a contactée dès le premier mois de la création de notre association. Depuis, elle a suivi de près nos activités et elle a su nous encourager et nous aider dans nos démarches. Le CADEF soutient les initiatives de parents dans le domaine de l’enfance et de la famille. Ce label est très valorisant pour une association de parents bénévoles. Le CADEF a présenté nos activités à d’autres organismes et nous a mis en relation avec des professionnels de la petite enfance. Il ne faut pas non plus négliger le soutien financier qu’ils ont pu nous apporter, ce qui nous a permit d’acheter du matériel pédagogique et de motricité. Pour la prochaine parution de notre brochure informative, à partir de notre maquette, ils ont finalisé la réalisation et apporté une aide à l’impression et à la diffusion.
 
Communedefors.fr :
Votre association a maintenant un an d’existence. Pour les parents qui ne la connaissent pas, pouvez-vous nous en dresser les grandes lignes ?
 
Suzanne SCHMITT :
Une des raisons principales de la création a été de proposer un espace adapté aux enfants qui leurs permet de s’ouvrir aux autres. Ceci est particulièrement important pour les enfants qui sont gardés par un membre de leur famille. Notre but est aussi de favoriser les échanges entre les parents sur des préoccupations éducatives. Créer des liens et favoriser l’entraide. Prendre du temps pour soi et pour son enfant. Affirmer son rôle de parent afin de garantir un cadre sécurisant et des repères. Intégrer les grands-parents dans l’éducation. Sortir notre enfant du cocon familial pour le préparer à la découverte de ce monde social qu’il lui faudra accepter dès son entrée à la maternelle.
 
Communedefors.fr :
L’an passé, vous aviez mis en place une activité de préapprentissage de la vie scolaire. Pourriez-vous nous expliquer en quoi consiste cette  « passerelle » comme vous l’aviez nommée ? Sera-t-elle reconduite ?
 
 
Suzanne SCHMITT :
La passerelle est un projet commun avec la directrice de l’école maternelle de Fors. Ceci s’adresse aux enfants de 2 – 3 ans qui seront scolarisés dans l’année. Depuis le mois de janvier, chaque mercredi pendant un temps limité, ils ont participé aux activités scolaires dans la classe de petite section. Cette connaissance du milieu, des enseignants et du personnel mêlé à cette première approche des règles de vie de groupe fut une expérience formidable que nous souhaitons vivement recommencer début 2008. Ma fille a participé à cette passerelle, et elle appréhende beaucoup moins sa première rentrée scolaire. Là encore, le CADEF soutient notre initiative, et notre projet « passerelle » est entré dans leurs orientations.
 
Communedefors.fr :
Devant un tel succès, lors de la dernière assemblée générale, vous laissez la Présidence à Valérie RIVET. Pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?
 
Suzanne SCHMITT :
Cette première année du P’tit Club fut une expérience très riche pour moi. Ma fille quitte l’association pour entrer à l’école maternelle le mois prochain et j’arrive au terme de mon congé parental. De ce fait, je passe le relais à Valérie, qui d’ailleurs était trésorière de l’association l’an passée et a œuvré avec moi à la création. C’est Laëtitia HORTEBISE qui devient vice-présidente, Stéphanie GAUDIN,